Lambert Wilson

Wilson chante Montand

17 octobre 2017

Type d’événement

Concert

Lieu

Cirque Royal

Public

Information

Yves Montand. Une silhouette longiligne et souple, vêtue de noir, les échos d'une voix reconnaissable entre mille, un vibrato particulier, un répertoire considérable, des rencontres avec les plus grands poètes et compositeurs de son temps, une longue carrière d'acteur de cinéma, un engagement politique, des femmes, Simone Signoret, Edith Piaf, Marilyn Monroe, une popularité immense.

Lambert Wilson. Amoureux des mots, baryton léger, timbre similaire, phrasé raffiné, chanter Montand était une évidence pour Lambert Wilson. Plus qu’un concert, ce spectacle mis en scène par l’homme de théâtre Christian Schiaretti brosse le portrait d’un homme qui par la seule force de son talent, a su laisser derrière lui un répertoire, une œuvre, un mythe. Une trentaine de chansons, six musiciens sur scène et un acteur qui chante en évoquant, sans jamais vouloir l’imiter, le grand Yves Montand.

Une trentaine de chansons arrangées par Bruno Fontaine, six musiciens sur scène, et un acteur qui chante évoquant, sans jamais vouloir l'imiter, un chanteur devenu acteur : Lambert Wilson.

Christian Schiaretti, le directeur du TNP de Villeurbanne a conçu et mis en scène un spectacle en chansons autour de cette icône du XXème siècle. À partir des personnages qui l'auront accompagné, des rencontres qu'il aura faites pendant toute sa vie, nous tenterons d'esquisser, entre textes, poésies et musique, le portrait d'un homme qui, issu du monde ouvrier, et par la seule force de son ambition et de son talent, a su laisser derrière lui une réelle œuvre : ce répertoire, précisément, dont il a été à l'origine.

 

Wilson chante Montand contient les grands classiques immortels comme La Bicyclette, Les Grands Boulevards ou Syracuse, mais aussi quelques raretés comme Les Bijoux, composé par Léo Ferré sur un poème de Charles Baudelaire,  Casse-têtes de  Gébé  et  Philippe-Gérard ou  Sanguine,  de  Jacques Prévert  et  Bob Castella.  « Trois chansons ont même été difficiles à chanter tant elles m’émeuvent :  Les Feuilles mortes, Barbara   et Le Temps des cerises qui toutes  parlent d’une époque révolue,  du  bonheur d’avant  la guerre, de l’amour disparu.

Les arrangements de Bruno   Fontaine   mêlent  la   dynamique  d’un groupe de  jazz, la puissance d’un  orchestre symphonique,  la grâce du Quatuor Hermès et l’inspiration de  grands solistes – Paul Meyer  à la clarinette,   Henri   Demarquette  au   violoncelle…   « Notre  album  de référence a  été   Both  Sides  Now  de  Joni  Mitchell,  un  disque crooné avec  une  pulsation jazzistique et  un  grand orchestre. Ça ne  se fait plus de   nos   jours   d’avoir   un   habillage   aussi   soyeux.  »  Bruno   Fontaine convoque des  mélancolies  à la Nino  Rota,  des  instants grinçants entre Kurt  Weill  et   Astor   Piazolla,   des   tapis   moelleux   très   Sinatra,   des ampleurs philharmoniques, des  instants d’intimité poignants… Une relecture à la fois respectueuse et  libre, lettrée et  jouissive.  Désormais, la  tentation est  évidente : que   l’aventure  de  Wilson  chante Montand se poursuive sur scène…

LES MUSICIENS

Bruno FONTAINE – Piano / Direction musicale

Daniel CIAMPOLINI – Batterie

Christophe WALLEMME – Basse / Contrebasse

Armance QUERO - Violoncelle

Roland PINSARD – Clarinettes / Saxophone

Baptiste GERMSER – Cuivres

Wilson chante Montand est présenté par Les Visiteurs du Soir et Démons Productions. DIRECTION MUSICALE ET ARRANGEMENTS BRUNO FONTAINE
MISE EN SCÈNE CHRISTIAN SCHIARETTI
coproduction Théâtre National Populaire 

Lire la suite